LOUISE, artisan de la chanson française.

>>>>> Une vie
>>>>> Discographie
>>>>> Liens

Chansonnière dans l'âme, au sens noble du terme, Louise a des accents de Saint-Germain-des-Prés. Fidèle aux « grands » de la chanson française (Ferré, Brel, Barbara,…) et aux poètes (Verlaine, Baudelaire,…) elle interprète aussi une œuvre personnelle de grande qualité. Depuis des décennies, sans aucune concession à ce qu'elle nomme « le vedettariat obligatoire », elle peaufine son art à la manière d'un artisan méticuleux >>>> (suite)

 
>>>>> Une vie ...
>>>> (suite)

La chanson, Louise l'a reçue comme un don. A l'âge de sept ans, elle remporte son premier concours de chant à Malakoff, près de Paris, sa ville d'origine. Après des études de musique classique, la jeune femme obtient à seulement dix-neuf ans le premier Prix du Conservatoire de Paris en piano et accordéon.

Sa carrière est tout d'abord radiophonique. Productrice d'une émission sur les ondes de France Inter, elle dirige ensuite Louise au classique , émission qui durera près de quatre ans. Parallèlement, elle continue de chanter et de jouer de façon confidentielle. Son public grandit peu à peu, séduit par sa voix et ses interprétations sincères de Brel ou de Ferré. Brel que, comme Brassens d'ailleurs, elle rencontre et qui devient son Parrain de scène ; Ferré, pour lequel elle assure les premières parties de ses derniers récitals.

Louise se produit aussi dans toute l'Europe, en Afrique du Nord et en Océanie. Puis elle séduit les médias lorsque Pascal Sevran, célèbre producteur-présentateur de La chance aux chansons, l'invite à plusieurs reprises dans son émission. Elle y fait la connaissance de Jacky Delance, qui devient son compositeur et pianiste attitré. Le talent de Louise est de promouvoir la poésie et la chanson avec sincérité, honnêteté et rigueur. Au milieu de reprises de Ferré (comme Le bateau espagnol ), ses propres compositions ne dépareillent pas. Elle s'approprie les textes avec sobriété et ne sombre jamais dans la facilité ou l'imitation. Son interprétation de Nantes (de Barbara) subtilement illustrée par le piano de Jacky Delance, égale sa version originale. Autant dire qu'à l'écoute de Louise, le cœur voyage et n'en ressort pas indemne.
 

Les récompenses pleuvent et le métier ne s'y trompe pas, l'invitant régulièrement dans les plus grands festivals (comme celui de Chorus dans les Hauts-de-Seine), ou cérémonies (Grands Prix Madeleine Renaud, Hommage à Charles Trenet, Fête de la musique,…). Très sollicitée, elle trouve cependant le temps d'enregistrer plusieurs disques. Ses dernières productions obtiennent même un certain succès ( De l'un à l'autre en 1999, mais surtout Couleur du temps , son dernier opus sorti en 2003). Accompagnée de ses fidèles, Jacky Delance, Jacques Pailhès ou Georges Rabol, elle s'offre même le luxe d'enregistrer avec Richard Galliano (Nougaro, Astor Piazzolla, Greco, Aznavour,…) sur De l'un à l'autre . En partenariat avec la chaîne de télévision France 2, elle enregistre récemment une série de reprises des chansons de Barbara, artiste qu'elle admire tout particulièrement.

Nostalgique, Louise ? Assurément, mais avec entrain et respect. Les reprises qu'elle chante ne sont jamais parodiques. Elles apportent au contraire un grand bol d'air frais aux versions originales. Mais ce sont surtout ses propres chansons qui donnent à Louise tout son charme. Une artiste de cœur qui, hors des sentiers battus, œuvre pour la survie d'un chanson française traditionnelle.

 
Copyright SeB pour le Petit dictionnaire de la chanson française mars 2004